Biographie

Né le 26 avril 1965, fils de Nicole Groulx et Maurice Desruisseaux, Sylvain Desruisseaux est un passionné de la vie et de la musique. Il est le plus âgé d’une famille comptant 4 frères, les 3 autres étant : Christian, Martin et Simon.

Dès l’âge de 3 ans, Sylvain manifestait déjà l’envie de parler dans un micro, ce qu’il ne manquait pas de faire, à l’occasion d’une réception de mariage par exemple.

Ayant accès au « tourne-disques » de ses parents, il écoutait déjà la musique de ceux qui deviendraient un jour ses idoles : Elvis Presley, Paul Anka, Frank Sinatra, Nat « King » Cole et Johnny Mathis pour ne nommer que ceux-là. A l’âge de 4 ans, il se dandinait sur les airs de Rock’n Roll. Il était déjà conquis par cette musique qui deviendra la trame sonore de toute sa vie.

Vers l’âge de 10 ans, il improvisait déjà des spectacles en imitant Elvis Presley. À 16 ans, un ami, Stéphane Nadon, l’invite à le suivre et à se joindre à la Chorale de l’église Sainte-Paule de Saint-Jérôme. Il y devint soliste, et eut définitivement, la piqûre pour le chant et le public. C’est à cette époque qu’il se joignit à un groupe de 5 musiciens, sous la direction de monsieur Maurice Lincourt, en tant que chanteur et claviériste. Après quelques années, ce groupe cessa ses activités, et Sylvain continua à chanter pour divers autres groupes, dans des réceptions de mariages et autres événements.

 

En 1990, on lui offrit la chance de faire une tournée dans plusieurs Clubs Med. Cette expérience lui donna l’occasion de se familiariser avec le monde du jazz et du blues. Une fois rentré au Québec, en 1997, il eut l’idée de se spécialiser en jazz et c’est alors qu’il créa son spectacle Jazz n’ Oldies. C’est aussi à cette occasion que Sylvain adopta son chapeau « Borsalino » et son micro carré qui devinrent ses marques de commerce, ce qu’elles sont toujours à ce jour.

C’est depuis plus de 30 ans que Sylvain performe dans les plus grands hôtels, salles de spectacles, festivals, campings et restaurants de la province de Québec. Il s’est aussi produit à l'Olympia de Montréal, Au Cabaret Le Balcon de Montréal, au Casino de Montréal, à bord du bateau-mouche sillonnant le fleuve St-Laurent et a également fait les premières parties de spectacles de Richard Abel, du regretté Fernand Gignac et Pierre Lalonde. Il s'est produit sur scène avec son idole de jeunesse, Christine Chartrand ainsi que Mario Pelchat.

Danseur d’expérience, on a fait appel aux talents de Sylvain Desruisseaux pour plusieurs comédies musicales. C’est ainsi qu’en octobre 1998, on a pu le voir dans « Grease », en compagnie de l’excellente Nathalie Bergeron (auteure-compositrice-interprète), sous la direction de Claudette Dion (soeur de Céline) où il a pu exprimer ses talents de chanteur, de danseur et de comédien, suscitant des commentaires élogieux dans les journaux (Écho Vedette, Hebdo Vedette et le Magasine Le Lundi).

Récipiendaire de plusieurs premiers prix de nombreux concours amateurs et professionnels, dont celui du « StaracaRémy » d’Éric Rémy au 98.5 FM et celui de Talents2008.com du Shack de Saint-Jérôme, Sylvain aime les défis et la compétition. Plusieurs fois invité à performer à la radio et à la télévision, on a été à même de constater qu’il est très à l’aise avec le public.

En octobre 2000, il lançait son premier album « Fly Me To The Mood » volume 1, comptant 22 chansons anglophones où il offre son interprétation vocale des succès de plusieurs artistes renommés d’autrefois, et où son talent d’imitateur lui permet de créer une illusion auditive des plus impressionnantes

En octobre 2001, il est papa d'un premier enfant, un fils nommé Maxime suivi, 27 mois plus tard de sa fille Maude. Sylvain en a la garde exclusive. 

Septembre 2008, le 2ième album « Party Boomer » volume 1 est lancé, appuyé par une publicité télévisée et en vente partout au Québec. Ce projet est une grande fierté pour Sylvain. Cet album, premier d’une nouvelle série de 6 à paraître, est le précurseur d’un DVD de cours de danse qui sera lancé un peu plus tard. C'est à cette période que Sylvain a fait la connaissance de Serge Bélair, qui lui offrit sa "voix" gratuitement dans ses deux pubs télé d'albums. Ils sont devenus ensuite de grands amis.

2009, un 3ième album « Party Boomer » volume 2 est lancé et également en vente partout.

Aujourd’hui, le HitMan propose des spectacles de différents styles, passant du rétro au crooner et au country.

De l’avis de tous, Sylvain Desruisseaux se démarque par son style particulier, sa simplicité et son charme, la chaleur humaine et l’empathie qu’il dégage, son sourire, et, évidemment, par la justesse et la puissance de sa voix. Un passionné de son métier comme il s’en fait peu, et qu’il faut non seulement entendre, mais voir en spectacle pour l’apprécier pleinement.

Biographie écrite par le regretté Serge Bélair, mentor du HitMan.